0 805 692 013

Retraite et impôts


 

La fiscalité à la retraite

Si le passage de la vie active à la retraite n’induit pas de bouleversements fondamentaux, les retraités sont appelés à participer à l’effort fiscal.  Ces changements fiscaux diminuent le montant des pensions versées…

La CSG en hausse

Depuis le 1er janvier 2015, la CSG sur les pensions de retraite est passée de 3,8 % à 6,6 %

CASA : une nouvelle taxe sur les pensions

Depuis avril 2013, une nouvelle taxe, la Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie qui ponctionne de 0,3 % l’ensemble des pensions . Elle s’applique sur toutes les pensions des régimes de base (Cnav, MSA, RSI…), mais aussi complémentaires (Agirc, Arrco…). A noter qu’elle concerne également les rentes viagères à titre onéreux (PERP, Préfon, contrats Madelin).

 

 

 

 

Evolution de la CSG

Une augmentation de la CSG de 1,1% à 7,5 %

De l’importance d’anticiper des stratégies


Générer des revenus net d’impôt

Si recevoir des revenus sans payer un centime d’impôt n’est guerre éthique, prévoir à l’avance des revenus complémentaires qui ne soient pas lourdement taxés est un choix de bon sens.

Plus vous anticipez cette stratégie, et plus il est aisé de mettre en place des investissements dont vous toucherez l’essentiel des gains. C’est l’objectif de l’étude « revenus complémentaires » :

– valider que vous bénéficiez bien des dispositifs légaux d’optimisation

– valider la cohérence de vos placements au regard de votre fiscalité

– étudier des stratégies pour générer des revenus complémentaires

 

Diversifier ses placements

Les changements fiscaux ont été très importants ces 10 dernières années. La taxation des dividendes à l’impôt sur le revenu, l’alignement de la taxation des plus-value mobilières, l’augmentation de la CSG, l’arrivée d’une nouvelle taxe ont rendus difficile l’optimisation des revenus. Pour ne pas rendre obsolète une stratégie, il est plus prudent de diversifier la nature des ses revenus (pension, revenus fonciers, actions, plus-value mobilière, rente etc…).

U

Revenus complémentaires

A partir de 180 euros

Vous connaissez le montant de votre pension, vous êtes certains de ne pas avoir d’erreur, et vous souhaitez que l’on étudie votre cas pour optimiser vos placements ?  Vous pouvez demander une étude : revenus complémentaires seule. En fonction de votre situation, nous vous adresserons un devis.